Le traitement des hémorroïdes

Des conseils et des solutions dans votre boite mail !

Soulagez votre douleur dès aujourd'hui avec une méthode efficace et naturelle ...

Pour soulager les hémorroïdes, il existe différentes méthodes plus ou moins efficaces. Certaines s’appliquent dans le cas d’hémorroïdes internes, d’autres pour les hémorroïdes externes. Si vous avez des crises hémorroïdaires, voici les différentes méthodes qui s’offrent à vous.

Pour les hémorroïdes internes

Si les symptômes perdurent et vous gênent trop, vous pouvez envisager l’une de ces interventions :

1. Coagulation : il est possible d’éliminer les hémorroïdes avec la chaleur, en utilisant des rayons infrarouges ou un courant électrique à la base de la veine qui crée la proéminence. Grâce à cela, le sang ne circule plus, ainsi la veine se rétracte.

2. Ligature élastique : cette méthode est la plus fréquemment utilisée et s’avère très efficace, mais attention, elle ne peut convenir à tous les cas. Procédé : grâce à un appareil à ligaturer, une petite bande élastique est posée à la base de la veine déformée. Cela permet d’obstruer la circulation sanguine, de ce fait, l’hémorroïde se résorbe et enfin se décompose. Un petit saignement peut apparaître 2 à 4 jours après l’intervention, lorsque l’élastique s’enlève. Rares sont les complications (douleurs, formation d’autres hémorroïdes, infection, etc.), mais elles restent possibles.

3. Traitement sclérosant ou sclérothérapie : on injecte un produit chimique dans l’hémorroïde qui entraîne son durcissement, puis sa rétractation.

4. Hémorroïdectomie : Généralement les médecins ont recours à cette intervention seulement quand les hémorroïdes sont grosses ou que les autres traitements n’ont pas fonctionné. Elle est pratiquée sous anesthésie générale ou épidurale, et consiste à ôter, au bistouri, une part des tissus où se situent les hémorroïdes. Bien que plus radicale que les précédentes méthodes, l’hémorroïdectomie diminue les risques de rechute, mais requiert une récupération nettement plus longue.

Si vous devez traiter d’urgence vos hémorroïdes externes :

Vous pouvez soulager la douleur causée par des hémorroïdes externes thrombosées (dans lesquelles il y a un caillot de sang) grâce à la chirurgie, sous anesthésie locale. Un petit morceau de peau aux alentours de l’anus est enlevé, ainsi que les veines atteintes. Cela permet de réduire le risque de réapparition de l’hémorroïde. Les autres solutions étant suffisamment efficaces, peu de gens y ont recours.

L’opération doit avoir lieu au maximum 72 heures après l’apparition des symptômes. Elle se pratique dans certaines cliniques ainsi que dans les urgences des hôpitaux.

Des conseils et des solutions dans votre boite mail !

Commentaires

  1. Martin Callaghan a écrit:

    Il y a aussi une autre technique chirurgicale appelée méthode THD (ou bien désartérialisation hémorroïdaire transanale). C’est une nouvelle technique avec laquelle les artères hémorroïdaires sont localisées avec une sonde Doppler et après, ligaturées avec des sutures. Apparemment, cette méthode est moins douloureuse parce qu’elle est effectuée sans faire des excisions, dans une zone où on n’a pas des nerfs somatiques. Aussi les journaux scientifiques en parlent déjà positivement (voyez ici: http://www.em-consulte.com/article/176137), il y a beaucoup d’informations en ligne

Exprimez vous!

*

Des conseils et des solutions dans votre boite mail !