Comment savoir si j'ai des hémorroïdes ?

Comment savoir si j'ai des hémorroïdes ?

Les hémorroïdes représentent un problème de santé qui est très répandu dans le monde. On estime que plus de 75 % des personnes qui sont âgées de plus de 45 ans en sont atteintes et dans plusieurs cas, c’est très gênant et douloureux, car elles touchent une partie intime et très importante du corps. Elles existent sous deux formes : les hémorroïdes internes et les hémorroïdes externes. Comment savoir si vous en souffrez ? Quels sont les signes à surveiller ? On fait le point pour vous.

Les symptômes des hémorroïdes internes

D’une manière générale, les hémorroïdes sont des dilatations veineuses dans la région de l’anus et du rectum. Mais plus spécifiquement, les hémorroïdes internes sont des formations veineuses qui sont situées à l’intérieur de l’anus ou dans la région du rectum. Elles ont la forme d’une protubérance et peuvent évoluer si rien n’est fait assez rapidement. On distingue 4 stades d’évolution de la maladie. Au premier stade, les hémorroïdes sont toujours à l’intérieur. Au deuxième stade, elles sortent au cours de la défécation et reprennent leur position normale dès qu’on arrête de pousser. Au troisième stade, à la fin de la défécation, il faut les pousser avec le doigt pour qu’elles regagnent leur place normale. Et au quatrième stade qui est le plus grave, il est impossible de les replacer à l’intérieur de l’anus. Les symptômes de l’hémorroïde interne sont difficiles à identifier. Mais voici deux signes qui devraient vous alerter :

  • les saignements au cours de la défécation : c’est le premier symptôme d’une crise hémorroïdaire. On peut les constater sur le papier hygiénique ou dans la cuve des toilettes. Ils ne sont généralement pas douloureux au début, mais ils peuvent être très abondants ;
  • des sensations de gêne : cela peut être par exemple une sensation de brûlure au cours de la défécation.

Les symptômes des hémorroïdes externes

C’est la forme d’hémorroïde la plus répandue et c’est également la plus douloureuse et la plus facile à identifier. Comme son nom l’indique, ici, les formations veineuses sont à l’extérieur de l’anus. Elles sont le résultat des nombreuses pressions qui sont exercées sur la région de l’anus au cours de la défécation. Ces formations veineuses peuvent mesurer jusqu’à 3 cm dans les cas les plus graves. De plus, on constate généralement la formation de nombreuses protubérances. Au niveau de leur forme, les hémorroïdes externes sont rondes, ovales, aplaties, souples ou encore froissées. Au cours des premières semaines, elles ont une couleur brune ou neutre (on peut les confondre avec la peau). Mais lorsqu’elles sont à un stade avancé, elles prennent une coloration rougeâtre, violette ou encore bleu foncé. Dans ces cas, le risque de thrombose hémorroïdaire est élevé et il urge de consulter au plus vite. La douleur est le principal symptôme des hémorroïdes externes. Elle est présente au cours de la défécation, mais également lorsqu’on s’assoie sur des surfaces dures ou lorsqu’on effectue certains mouvements.

Quel que soit le type d’hémorroïde dont vous souffrez, sachez qu’il existe aussi bien des traitements médicaux que des traitements naturels. Consultez au plus vite un médecin afin d’en bénéficier. Plus vite la maladie est prise en charge, mieux c’est.